La NSA nous mentirait ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Keith Alexander, le patron de la NSA, a admis devant une commission spéciale du congrès américain, que le nombre d’attentats déjoués grâce aux écoutes et à l’espionnage du programme PRISM était 20 fois plus faible que ce qui a été annoncé à la presse.

En d’autres termes, tous les justifications du niveau de la sécurité nationale pour l’espionnage des communications et du trafic Internet fondent comme neige au soleil, et ne justifient en aucune manière les sommes colossales investies, pas plus que l’implication forcée des entreprises américaines, qui souffrent maintenant d’une réputation peu enviable d’insécurité et de confidentialité corrompue.

Il y a fort à parier que l’administration américaine fasse marche arrière dans l’attribution des crédits conséquents de la NSA, au vu des faibles résultats mis en balance; mais en l’attente d’un retour de la confiance et d’un niveau de confidentialité acceptables pour nous européens, il est toujours conseillé d’éviter les services de Cloud américains, ou hébergés à l’étranger; et de leur préférer le Cloud suisse privé.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »